Comment bricoler une isolation acoustique dans un faux plafond ?

Notre monde est aujourd’hui devenu très bruyant, surtout dans les agglomérations. C’est pourquoi il est plus que nécessaire d’équiper la maison de bonnes isolations. Pas seulement des isolations thermiques, mais aussi des isolations phoniques. Et il n’y a pas que les murs qui ont besoin d’être isolés, les plafonds et les faux plafonds doivent l’être également. C’est ainsi que nous pouvons vivre sereinement et calmement dans notre maison. Parlons un peu de l’isolation acoustique dans un faux plafond.

Quels sont les différents types d’isolants auxquels nous pouvons choisir ?

Nous avons la possibilité d’opter entre plusieurs matériaux isolants pour isoler acoustiquement notre faux plafond.

Commençons par les isolants multi couches dont la performance n’est pas à discuter quand on parle de filtrer le son.

Comment bricoler une isolation acoustique dans un faux plafond ?

Il y a aussi le polystyrène extrudé, qui existe en panneau et le polystyrène expansé prisé pour sa résistance.

Nous pouvons également utiliser la laine de verre. Elle possède une grande capacité à absorber le bruit.

La laine de roche qui est non seulement une bonne isolation acoustique, mais aussi une bonne isolation thermique.

Si vous aimez plus naturel, il y a les fibres végétales comme le bois ou le lin ou si vous préférez plus écologique, opter pour la perlite.

Il ne faut surtout pas oublier de parler de la mousse en polyuréthane, outre sa qualité d’isolant phonique, elle empêche aussi l’infiltration d’eau.

Comment procéder à l’isolation d’un faux plafond ?

Pour la mise en place de l’isolant, il faut préparer quelques outillages. À savoir des suspentes longues, des fourrures, de la laine de verre, de la mousse polyuréthane, une règle, un mètre, une visseuse, une scie, des vis, du placo antiphonique.

Vous avez deux options selon que vous faites une rénovation ou une nouvelle construction. Dans le premier cas (rénovation), il suffit d’introduire de la mousse de polyuréthane dans les lacunes du faux plafond. Si cette mode d’installation ne vous convient pas, vous pouvez également détacher les plaques de plâtre pour poser l’isolant de votre choix. Dans ce cas, vous devrez faire très attention au risque d’esquinter les plaques.

Dans le deuxième cas (nouvelle construction), la mise en place est plus aisée. Effectivement, il suffit d’installer les fourrures à l’aide de suspentes sur les solives du faux plafond. Ensuite, déposez la laine déjà taillée entre les solives et les fourrures, la face en papier kraft tourné vers le sol. Vous pouvez enfin terminer le travail en posant les plaques de plâtre.